Construction KnightsBridge

Finaliste 2017 dans la catégorie: Unité de logement locatif ou en copropriété de 250 000 $ et moins de 500
  •  Finaliste 2017 dans la catégorie: Unité de logement locatif ou en copropriété de 250 000 $ et moins de 500 000 $

 

Le Treehouse est un projet de transformation exceptionnel situé dans le quartier Petite-Bourgogne/Saint-Henri (arrondissement Sud-Ouest de Montréal) et destiné aux familles modernes. Situé à deux pas du Canal Lachine, du Marché Atwater et de la station de métro Lionel-Groulx, il s’agit d’un projet LEED OR de 9 unités dont le design et la conception s’intègrent profondément dans son quartier, son histoire et sa communauté.

L’unité 103 est sans contredit l’unité la plus spectaculaire du projet. Situé dans la portion neuve du bâtiment, il s’agit d’une grande résidence familiale de 3 chambres, mettant en vedette une immense double hauteur (style plafond cathédrale) permettant une fenestration abondante sur 2 niveaux, orientée plein Ouest. Une vaste cour anglaise a été complètement excavée pour maximiser l’ensoleillement naturel et faire oublier à l’occupant le fait d’être situé sous terre. Tant à l’intérieur, des matériaux de revêtement et de finition haut de gamme ont été utilisés pour conférer à la propriété un caractère unique : Planchers chauffants de béton poli, mur végétal auto-irrigué, cuisine et salles de bain avec finition de première qualité, fenestration avec vitrage triple pour un rendement énergétique supérieur, etc.

Le Treehouse met de l’avant les principes du développement durable en ayant obtenu la certification LEED Or, norme internationalement reconnue. La localisation du projet, à proximité du métro, de lignes d’autobus, de stations BIXI et de voitures en auto-partage (Communauto et Car2Go), incite les propriétaires à se déplacer dans la ville de façon écologique et économique, plutôt que d’utiliser la voiture en solo. La préservation de tous les arbres en fond de cour et la plantation de trois arbres additionnels ayant une canopée importante, en plus d’un aménagement paysager généreux et l’installation d’une toiture blanche sont plusieurs démarches visant à réduire l’effet des îlots de chaleur urbains. Les stationnements sont revêtus de pavés alvéolés et le filage pour le branchement de voitures électriques a été prévu. Au sol, nous avons choisi des plantes indigènes nécessitant peu d’entretien et d’arrosage. Sur la toiture, les terrasses sont équipées de bacs de plantation où des plants de fraises contribuent à enrichir la notion d’agriculture urbaine. Continuellement, nous nous assurons de faire promotion des meilleures pratiques auprès des acheteurs, concepteurs, fournisseurs et pairs de l’industrie de la construction.

Le projet représentait un défi de taille car nous devions conserver un ancien duplex d’une qualité de construction très douteuse et ériger sur le lot voisin un bâtiment contigu – tout en visant une certification LEED Platine. Cela représentait donc des défis techniques assez importants en termes de structure, d’isolation d’étanchéité de l’enveloppe, d’acoustique et de recyclage de matériaux, sans parler des défis au niveau technico-légal, notamment quant à la répartition des immeubles sur deux lots distincts et le respect des normes coupe-feu.