Construction Voyer

Construction et/ou rénovation à caractère écologique
  • Finaliste 2017 dans la catégorie: Construction et/ou rénovation à caractère écologique

 

Condos à consommation énergétique nette zéro  – Val des ruisseaux

De l’audace et de la vision : telles étaient les qualités requises pour se lancer dans cette odyssée de maison nette zéro. L’un des leaders au pays en matière d’isolation de bâtiments, Owens Corning Canada,  a lancé une invitation à quelques constructeurs canadiens, dont Construction Voyer, car il souhaitait recruter des participants à un projet de recherche financé en partie par Ressources naturelles Canada dans le cadre du programme Initiative écoÉnergie. Le projet : construire au moins 5 habitations qui consommeront, sur une période d’un an, autant ou moins d’énergie qu’elles produiront. Le but : prouver que la chose est possible à plus grande échelle que ce qui s’est fait jusqu’à maintenant, avec les technologies existantes et les produits disponibles sur le marché. Construction Voyer est ainsi devenu non seulement le seul constructeur du Québec à être sélectionné, mais le seul parmi les 5 participants à tenter l’expérience dans le multifamilial. Un défi double autrement dit.

Cherchant un moyen de se démarquer de la compétition et étant déjà actif dans le projet Val-des-Ruisseaux à Laval (segments maisons unifamiliales et triplex jumelés), Construction Voyer a saisi l’opportunité qui se présentait pour adapter les plans d’un bâtiment de 6 unités afin de le rendre plus performant sur le plan énergétique et d’y intégrer les nombreux panneaux solaires nécessaires à l’alimentation en énergie des 6 unités. Il ignorait à ce stade qu’il serait le seul dans le multi logement et que les défis seraient plus nombreux. Mais plus stimulants.

Quatre principes généraux dictent la voie du net zéro : d’abord, la réduction de l’énergie consommée. En améliorant l’isolation de l’enveloppe, on rend le chauffage et la climatisation plus performants et on réduit ainsi l’apport énergétique.  Ensuite, l’étanchéité doit être optimale : une maison bien isolée qui perd sa chaleur par des fuites est peu efficace et rend difficile l’atteinte du net zéro. L’élimination des fuites d’air combinée à une isolation idéale résultent donc en une enveloppe ultra-performante. Aussi, les appareils et équipements doivent eux aussi être performants et se montrer le moins énergivores possible.  Enfin, et c’est le seul élément sur lequel le constructeur n’a aucun contrôle, il y a la charge des petits appareils domestiques et l’utilisation qui en est faite et qui relève du quotidien des occupants, le « plug load » dans le jargon, difficilement mesurable car très variable. Il fallait réussir à chiffrer la consommation totale pour déterminer la quantité de panneaux solaires nécessaires. Un exercice de haute voltige qui en aurait découragé plus d’un, mais que Construction Voyer a su relever.

Parmi les améliorations à la performance du bâtiment, une meilleure isolation du toit (R-60), des murs (R-24), du vitrage triple avec gaz low-E et argon, un gros travail sur l’étanchéité (Owens Corning a beaucoup aidé sur ce plan), des appareils sanitaires à faible consommation d’eau, des électroménagers homologués Energy Star, un chauffe-eau hybride (l’eau est toujours chaude et nécessite du fait moins d’énergie à la demande) et une thermopompe hautement performante (jusqu’à -25°C).

Pour profiter d’un maximum d’ensoleillement, il était préférable de positionner la majorité des panneaux plein sud. Le bâtiment choisi se prêtait merveilleusement bien à cet exercice, plein sud se trouvant être la partie arrière du toit. Les 146 panneaux photovoltaïques ont donc été concentrés sur le toit ainsi qu’à la verticale sur les parois latérales. Ils produisent de l’énergie qui est transmise aux onduleurs de la salle mécanique, lesquels calculent en temps réel la production d’énergie et la consommation. Ces données peuvent même être consultées sur les téléphones intelligents via une application.

De l’extérieur, hormis les panneaux solaires qui sont visibles, rien ne différencie ces 2 triplex jumelés des autres triplex du projet. Même architecture classique, même volumétrie : tout est identique. Chacune des 6 unités profite d’une entrée privée et d’un garage, lui aussi privé. Les 2 unités du rez-de-jardin font 847 pi ca, celles du rez-de-chaussée 1265 et celles à l’étage, 1340 pi ca. À l’intérieur, elles offrent les mêmes inclusions que le produit Voyer standard, à savoir des espaces de vie ouverts, lumineux, ergonomiques, des finitions de qualité, le tout livré clés en main.

Évidemment, un projet de ce type ne s’adresse pas à toutes les clientèles puisque sa réussite repose en grande partie sur l’implication réelle des occupants en termes d’efforts de réduction de leur consommation. La clientèle pour les condos net zéro est  soucieuse de réduire son empreinte écologique et prête à faire les efforts pour y arriver. Et contrairement aux idées préconçues, le coût d’achat d’une telle unité n’a rien d’inaccessible, au contraire! Sans la subvention, le coût est de 12 à 15% supérieur à une unité régulière. Dans le cas actuel, grâce à la subvention, l’unité ultra-performante se détaille 8% de plus que sa version régulière. Cela signifie donc que l’unité modèle de 1315 pi ca nette zéro s’affiche à 249 489$ (infras incluses). En considérant les économies sur la facture d’électricité, l’achat vaut la chandelle  surtout que le coût de l’électricité augmente constamment.