Développement Panet

Unité de logement locatif ou en copropriété de 250 000 $ et moins de 500 000 $
  •  Vainqueur 2017 dans la catégorie: Unité de logement locatif ou en copropriété de 250 000 $ et moins de 500 000 $

 

Niché au cœur du centre-ville, dans l’effervescence culturelle et historique du quartier Ville-Marie, le bâtiment abritant l’unité 208 du projet B-Loft partage l’architecture et le passé industriels de l’est de Montréal. D’ailleurs, la bâtisse siège là où se trouvait auparavant l’usine des confitures Raymond. La construction originale date de 1913, et la portion accueillant l’unité dont il est question a été annexée en 1956. À quelques minutes de rues animées telles que Sainte-Catherine et Ontario, le bâtiment est suffisamment en retrait pour offrir un environnement paisible.

L’unité 208 couvre une superficie de 1033 pi ca et est dotée de plafonds de 11 pi 9 po appelant la liberté et la convivialité, sans compromis sur le cachet industriel. Une loggia de 10 pi x 5 pi 3 po fait partie des attributs distinctifs des lieux. Le choix de matériaux de qualité, dont le plancher de bois d’ingénierie en chêne de Toscane, met en évidence le caractère chaleureux et invitant du loft.

Dans l’entrée, sur la gauche, se trouve une grande salle de bain dont le revêtement mural en céramique cendre mate et noire lustrée avec reflets apportent une ambiance épurée et raffinée. Le plancher en résine époxy mauve évoque à la fois le luxe et le calme, en toute sobriété, tandis que les multiples sources d’éclairage de la pièce lui confèrent tout son caractère. En avançant dans l’unité, on croise la chambre ouverte dotée de deux grands espaces de rangement à laquelle succède un espace ambitieux de 26 pi x 19 pi dont les matériaux et la grandeur procurent de même une ambiance conviviale et chaleureuse.

La cuisine très masculine harmonise un carrelage au fini noir lustré et des armoires à effet bois. Ergonomique, elle dissimule derrière des panneaux un réfrigérateur de 30 po et un lave-vaisselle encastré. Un des attributs essentiels s’y trouvant est l’îlot de 9 pi 9 po accueillant une superbe cuisinière au gaz à cinq ronds, un comptoir-lunch pour trois personnes ainsi que plusieurs compartiments de rangement. Cet espace devient facilement le point central des soirées et des réceptions. À noter que les électros haut de gamme, dissimulés, font partie des inclusions. Le reste de l’espace de vie est assez vaste qu’il loge une table de huit à dix personnes ainsi qu’un spacieux salon; à côté de la loggia se trouve un coin bureau ou un espace de lecture tout confort. Le mur d’acier galvanisé fabriqué au Québec ajoute du style à cet espace hautement fonctionnel.

Par choix, tous les conduits au B-LOFT sont apparents. Vu la hauteur de plafond, le système de chauffage et climatisation à air pulsé reste visible: il en va de même pour le système de gicleurs et les poutres couvertes de béton imitation bois. Toutes ces petites attentions contribuent au caractère très industriel, laissant parler les matériaux : briques, bois et métal. Par contraste, la finition se veut très raffinée et luxueuse. Vendue 281 005,97$ avant taxes, terrain et infras, l’unité 208 propose un coût de 272$ le pi ca, à savoir environ 10% sous la valeur du marché, pour un produit dont le caractère industriel est authentique.

Avec le B-LOFT, le constructeur propose un projet parfaitement intégré au quartier et adapté à la clientèle.  En plus d’offrir un produit unique, le B-LOFT tire profit d’une vie de quartier riche et historique et de la proximité, à distance de marche, des stations de métros Beaudry et Berri-UQAM, de tous les services essentiels, de restaurants, bars, lieux de diffusion et de culture, centres sportifs et bien plus. Pas un hasard que l’application « Walk-score » décerne la note de 97 sur 100 au B-Loft.

Le B-Loft est l’oeuvre du Groupe Dargis, le tout premier constructeur sacré « Éco-entrepreneur ». Fort de plusieurs projets certifiés LEED et Novoclimat réalisés dans le passé, le Groupe Dargis applique au B-Loft des méthodes de constructions vertes et novatrices devenues des standards pour lui.