Développement Panet

Projet et/ou développement résidentiel de l’année
  • Finaliste 2017 dans la catégorie: Projet et/ou développement résidentiel de l’année

 

Il se construit beaucoup de projets de condos à Montréal. Mais le B-LOFT se démarque du lot à bien des égards : d’abord il s’agit d’une transformation de bâtiment centenaire. Ensuite, d’un changement de vocation, d’industrielle à résidentielle, à l’intérieur d’un quartier dense, marqué par son histoire, où les nouvelles constructions sont rares. Enfin, le produit offert, de vrais lofts authentiques, est très marginal dans un marché dominé par le condo.

Le B-loft est un projet de 72 unités sur deux phases en plein centre-ville. Située au coin des rues de la Visitation et Lalonde, la phase 1 est une nouvelle construction de 4 étages accueillant 17 unités de condos de style loft. La deuxième phase, à l’intersection des rues Panet et Lalonde, consiste plutôt à transformer l’ancienne usine B, manufacture de confitures fondée par Alphonse Raymond en 1913, en 55 unités de lofts authentiques. L’emplacement stratégique du B-loft a joué pour beaucoup dans la décision d’achat du Groupe Dargis: à deux pas du pont Jacques Cartier, de l’autoroute Ville-Marie, des stations de métro Beaudry et Berri-UQAM, des rues Sainte-Catherine, de Maisonneuve et Ontario,  de quantité de services et de commerces, avec en prime une vie de quartier paisible. À preuve, le B-Loft, obtient un résultat de 97/100 par l’application  « Walk score », une note presque parfaite. C’est donc dire l’étendue des services offerts à distance de marche.

Sur le plan architectural, les interventions au bâtiment d’origine se limitent à quelques ajouts mineurs, le nettoyage de la brique et le remplacement des fenêtres. La nouvelle construction présentait quant à elle un défi d’intégration: sa contemporanéité devait se marier au B-Loft centenaire, à l’Usine C transformée en 1991 et au quartier résidentiel avoisinant. La masse et la simplicité apparente du nouveau bâtiment présente en fait des façades rythmées par un assemblage de continuité et de discontinuité. Les variations sont introduites par des ponctuations de couleur et par l’utilisation de différents matériaux. D’une hauteur de 4 étages, comme le B-Loft et l’Usine C, la phase 1 s’intègre harmonieusement à la typologie du quartier.