Développement Panet

Projet de transformation résidentielle de l’année
  • Finaliste 2017 dans la catégorie: Projet de transformation résidentielle de l’année

 

Le B-LOFT tire son nom de l’usine B qu’il a longtemps été pour le compte d’Alphonse Raymond, qui y produisait des confitures et marinades.  Son histoire débute en 1913, alors qu’Alphonse Raymond fait construire une usine (B) et un entrepôt (C) au coin des rues Panet et Lalonde, en plein coeur du quartier Sainte-Marie, alors berceau de l’activité industrielle montréalaise (tout l’est de Montréal n’étant pas encore développé). L’activité de l’entreprise: la production de confitures et marinades. Pendant une cinquantaine d’années, les 2 bâtiments s’y sont consacrés, jusqu’au rachat de l’entreprise par Gattuso en 1972, menant à la fermeture de l’usine. GBS s’est porté acquéreur de l’usine B, qui a servi de centre de distribution de pièces mécaniques jusqu’au rachat en 2013 du bâtiment par le Groupe Dargis.  L’entrepôt (C) a été acheté en 1991 par la compagnie théâtrale Carbone 14 et est devenu L’Usine C. Avec le déplacement des industries vers l’est de l’île, le quartier Sainte-Marie a connu un déclin de sa croissance et est devenu majoritairement résidentiel. La transformation de l’usine B en B-LOFT cadre donc parfaitement avec le zonage du secteur et contribue à le densifier. Qui plus est, l’entretien du bâtiment ayant été passablement négligé dans le passé, l’arrivée du Groupe Dargis permet de redonner du lustre à un joyau patrimonial.