Domaine des Berges de Sainte-Dorothée

Construction et/ou rénovation à caractère écologique
  • Finaliste 2017 dans la catégorie: Construction et/ou rénovation à caractère écologique

 

Le Domaine des Berges a tout d’extraordinaire: d’abord, il jouit d’un site exceptionnel à Sainte-Dorothée à Laval, en bordure de la rivière des Prairies. Un emplacement que beaucoup envient toujours aujourd’hui, mais pour lequel il n’y a eu que peu d’élus-propriétaires depuis l’origine de son développement. En effet, sur ses 1,4 million de pieds carrés, seule la moitié de cette superficie était apte au développement: le reste n’était que marais et terrains impraticables. Pour parvenir à construire sur de telles bases, le promoteur a effectué un travail colossal sur le terrain. Désireux de relever les nouveaux défis du développement durable et souhaitant limiter au minimum l’impact de l’homme sur la nature, le promoteur John Garabedian et son équipe ont travaillé de près avec le Ministère de l’environnement pour outrepasser les normes établies. Un défi à la fois d’écologie et d’ingénierie. Ainsi, les milieux humides originaux ont été pour la plupart conservés, sinon remplacés par des marais filtrants, des zones à haute valeur écologique et par un lac artificiel entouré de plantes de littoral indigènes. En termes d’investissement, la création du lac à elle seule se chiffre à plus de 1M$. Aucune coupe à blanc n’a été effectuée: le promoteur a plutôt procédé par zones. Il en a préservé deux principales: la première à l’entrée du domaine, la seconde au centre, délimitant deux phases distinctes du projet. Ces zones naturelles protégées ont été enrichies grâce à un aménagement judicieux. Ce gain environnemental, obtenu par l’ajout de plantes indigènes, d’arbres et d’arbustes (14 000) plantés un peu partout sur le site, prolonge l’écosystème et augmente la biodiversité et la valeur écologique. Tous ces efforts ont permis de conserver plus du quart de la superficie totale et d’en rehausser la qualité. Le Domaine des Berges se déploie en 3 phases, auxquelles ont pris part des constructeurs de prestige, qui ont érigé au total 80 résidences luxueuses. Sur le plan du design et de l’architecture, chacune des habitations est exclusive, les plans devant être approuvés par un comité très rigoureux veillant à faire respecter les normes établies pour le projet. Le but visé étant d’assurer un ensemble visuellement cohérent tout en préservant les particularités qui rendent chacune des résidences unique et distinctive. Véritable pionnier, le Domaine des Berges est l’un des premiers projets à posséder son propre système de traitement des eaux pluviales, ce qui le rend autonome et assure que les eaux qu’il rejette dans la rivière ont été filtrées, nettoyées, purifiées. Tous les fils et câbles sont enfouis, un choix esthétique et pratique. Le projet est entièrement alimenté au gaz naturel: les résidences fonctionnent donc selon deux modes énergétiques. En résumé, le Domaine des Berges constitue un projet unique sur le plan des avancées environnementales, un site enchanteur pour ses résidents et un projet d’intérêt particulier pour la municipalité, avec des retombées évaluées à 100M$ (20M$ en infrastructures et 80 maisons à 1M$ chacune). Le promoteur a non seulement su transmettre sa vision d’un projet idéal, mais il s’est doté des moyens pour concrétiser cette vision. Extraordinaire à tous points de vue. Le Domaine des Berges apporte un nouveau sens à « Qualité de vie ».