Rénovation Deschênes

Rénovation résidentielle intérieure et/ou extérieure de plus de 50 000$ et moins de 150 000$
  • Finaliste 2017 dans la catégorie: Rénovation résidentielle intérieure et/ou extérieure de plus de  50 000$ et moins de 150 000$

 

Décrivez la nature de votre projet, le concept adopté, les caractéristiques distinctives de votre projet de rénovation, les difficultés techniques ainsi que les solutions apportées pour y remédier. Ces informations pourront être reprises dans les outils de communications du concours.

Le projet que nous vous présentons ici est une aventure de longue haleine aux résultats spectaculaires. Le couple de propriétaires de l’endroit nous avait mandaté pour exécuter une transformation complète de ce sous-sol jamais rénové, où une forte odeur de moisissure et d’humidité planait. Nous avons donc déployé notre équipe pour cinq mois de travail méticuleux, à commencer par le ‘déshabillage’ de la charpente de tous ses revêtements. C’est là que nous avons pu toucher au cœur du problème, les infiltrations d’eau et beaucoup de moisissure et de pourriture. Une fois la source asséchée, nous avons pu nous attarder à la reconstruction et au remodelage. Une contrainte supplémentaire se posait, la disposition de l’endroit en corridor de 15 pieds de large et 70 pieds de longs, où les conduits visibles, nombreux et inesthétiques, garnissaient les plafonds. Au niveau du sol, nous avons dû démolir entièrement les planchers et même creuser à certains endroits tant ils étaient croches. Une tâche ardue mais nécessaire pour concrétiser le rêve de nos clients.

D’entrée de jeu, il fallait voir en face le problème important de ce sous-sol qui avait besoin d’amour. Une première étape de démolition fut exécutée sans hésitation pour nous permettre d’atteindre le squelette en retirant tous les revêtements. Nous avons ensuite procédé à l’étanchéisation de la structure. Le problème d’infiltration d’eau s’est montré à nous par un soir d’orage, alors que la gouttière du voisin s’est mise à ruisseler jusqu’à nous. Cet heureux hasard nous a permis de cibler précisément le fond du problème et de colmater la brèche. Nous avons finalisé le travail par la pose d’un drain français au sol et d’une membrane plastique sur tous les murs du périmètre extérieur du sous-sol et que nous avons ensuite isolé grâce à de l’uréthane giclé. Vint ensuite la reconstruction des murs et planchers sur cette fondation entièrement nettoyée et propre, parfaitement saine.

La question de la moisissure et de l’humidité peut être réglée avec des méthodes simples. Il s’agit simplement d’affamer la moisissure en la privant d’air et de nourriture (ossature de bois humide, papier, saletés, etc.). Dans le cas présent, en plus de l’étanchéité et du contrôle de l’humidité, il était nécessaire de remplacer par du métal les matières comestibles pour la moisissure : le bois.  C’est pourquoi, pour les murs du périmètre, la charpente de bois a été remplacée par une ossature de métal. Le gypse que nous avons sélectionné est spécialement conçu pour contrer la moisissure.  Il s’agit évidemment d’un défi technique qui relève presque du travail du détective puisqu’il faut également trouver le point d’entrée de l’humidité, surtout dans les cas d’humidité marquée, comme ici. Le problème de moisissure était assez sérieux pour que durant les travaux, nous ayons pris la précaution d’utiliser des systèmes d’aération inversé pour éviter que les spores ne se propagent au logement du haut. Nos méthodes draconiennes et strictes nous ont permis d’assurer un espace sain à nos clients et surtout, de régler le problème pour de bon.

Au niveau du sol, nous avons dénudé la structure du plancher et creusé en différents endroits pour uniformiser la surface en retirant les bosses de béton. Nous avons également creusé pour retirer une ancienne dalle d’asphalte coulée de manière artisanale. Sous le nouveau plancher, nous avons installé une membrane alvéolée Delta pour améliorer l’étanchéité et l’imperméabilisation.

Un peu plus loin, la salle des machines, devenue la salle de lavage, nous a offert la surprise d’un plafond isolé à l’amiante. Dans ce cas spécifique, plutôt que de décontaminer, nous avons choisi de l’encapsuler, une technique qui, lorsqu’elle est parfaitement réalisée, est aussi saine et sécuritaire que le retrait du matériau. Ici, l’encapsulage s’avérait une solution plus adaptée étant donné les nombreux tuyaux qui circulaient (et circulent encore) dans cet espace.

Fenêtre et portes ont évidemment été changées et des appareils convectair ont été installés dans chaque pièce. Pour plus de confort, la salle de bain comporte un plancher chauffant et un chauffage radiant installé au-dessus de la porte, dans le plafond où un isolant acoustique a été ajouté, augmente encore davantage le confort et permet une sortie confortable au moment de l’usage du sauna.

Le choix des matériaux reflète les origines scandinaves du propriétaire des lieux. Pour lui permettre de se sentir encore davantage chez lui, nous avons construit un sauna avec du bois scandinave importé. Pour intégrer visuellement cet élément d’importance à la salle de bain, la céramique en imitation bois crée un rappel discret qui allie parfaitement la porte du sauna à l’ensemble.

Dans le reste du projet, on remarque un mur de brique que nous avons conservé de la structure d’origine et que nous avons nettoyé puis scellé avant de le peindre. Il répond de manière fluide à la céramique de la cuisine dont les lignes rappellent celles de la brique, en plus discret. Les planchers en bois d’ingénierie poursuivent leur élan jusque dans les marches de l’escalier à limon central qui permet au regard de courir sans être freiné par un bloc massif. Le résultat final est spectaculaire et respire le calme et la santé. Rien n’a été laissé de côté, ni le remplacement des portes et fenêtres, de la totalité du filage électrique constitués de vieux câbles sur porcelaine (knob and tubes).

Au niveau du design des lieux, la cuisine a été entièrement refaite et la salle de bain également. En plus du sauna, une douche avec drain linéaire y a été judicieusement intégrée et l’aménagement fait en sorte qu’on peut y entrer directement au sortir du sauna. L’ensemble de la conception a d’ailleurs été réalisée dans un soucis de fluidité et de luminosité. Du choix des tuiles pour les dosserets, en passant par l’escalier à limon central, rien ne freine le regard, l’air que l’on respire dans ces lieux est sain et la conception du design respire tout autant.