Symphony Construction

Finaliste 2017 dans la catégorie: Unité de logement locatif ou en copropriété de 250 000 $ et moins de 500
  •  Finaliste 2017 dans la catégorie: Unité de logement locatif ou en copropriété de 250 000 $ et moins de 500 000 $

 

On pourrait penser que Construction Symphonie est un nouveau venu dans la construction neuve et que Les Persiennes est son premier projet. Rien n’est plus faux. Si l’entreprise existe depuis moins de 10 ans, son président et maître d’oeuvre est actif dans le domaine depuis 40 ans. Rénovateur aguerri, il compte à son actif plusieurs petits projets de construction neuve. Un peu marginal, il a choisi la qualité plutôt que la quantité. Qualité de l’architecture, qualité de construction, et qualité des matériaux. Lorsqu’il a acquis le bungalow de la rue de Bordeaux à Montréal, c’était dans l’unique but de le raser pour y construire un bâtiment de 3 condos, un triplex où chacune des 3 unités profiterait de 40 ans de savoir-faire. Il a fait appel aux architectes Marc Blouin et Catherine Orzes, qui ont su non seulement réaliser ses idées, mais les ont optimisées en apportant leur vision brillante d’une architecture sur mesure. Ensemble, ils ont créé un espace « good for the soul » pour citer le constructeur.

De l’extérieur, le bâtiment de brique est à la fois discret et singulier: si sa volumétrie s’harmonise au bâti existant, son allure est telle qu’il se démarque des autres constructions. L’escalier extérieur est protégé de fort belle façon et les fenêtres sont joliment dissimulées derrière de magnifiques persiennes de bois amovibles et coulissantes. D’où le nom du projet. La porte d’entrée en fer forgé, non sans rappeler le constructivisme de Mondrian, établit d’emblée que l’architecture du projet est recherchée: ce que l’intérieur vient confirmer.

L’unité C, au deuxième étage (avec mezzanine), propose 1595 pi ca répartis en 1 chambre, 1 salle de bain, 1 espace de rangement, des espaces de vie ouverts (cuisine, salle à manger, salon) et un espace bureau au premier niveau, et une grande chambre à la mezzanine, ouvrant sur la grande terrasse privée de 450 pi ca.

Sous le magnifique plancher en béton poli se cache un système de chauffage radiant pour assurer aux occupants un confort douillet. Ce système a été préféré à l’électricité pour sa performance supérieure et son économie d’énergie.  Le plafond est aussi spectaculaire, sinon plus, que le plancher: en bois massif (des 2×4 cloués sur le sens du 2po) de type Mill Deck, il rappelle le plafond des vieilles usines et apporte un côté chaleureux pour contrebalancer le béton. Mais surtout, il dissimule un système d’insonorisation unique et hautement performant: le système RIM (Roll-out Isolation Material) de Kinetic Laboratories. Facile et rapide à installer, ce système, se présentant sous la forme d’une feuille déroulante sur laquelle sont apposés des éléments isolants en caoutchouc de 2po x 2po x 2po, permet une économie d’espace et un rendement supérieur en terme d’insonorisation (sons et vibrations). Et il est particulièrement adapté aux planchers de béton.  Et donc à la vie de condo!

Les poutres et les colonnes sont en bois massif, les portes à âme pleine sont aussi en bois et les comptoirs en quartz. La porte-patio de la cuisine est surdimensionnée: la pièce profite de ce fait d’une belle luminosité. L’unité dispose d’un espace de rangement à l’intérieur et d’une terrasse attenante aux pièces de vie en plus de celle au 2e niveau,  en L,  qui combine pavé uni et cèdre et qui offre un panorama presque 360°.

Sur le plan du chauffage, un chauffe-eau central alimenté au gaz naturel procure aux unités de l’eau chaude instantanément, sur demande: ainsi, pas de gaspillage d’énergie.  Fait important à noter: ce système est plutôt rare dans les petites constructions.

Minutieux et audacieux, le constructeur a voulu exposer les matériaux de structure, comme le béton de la chape, les poutres de soutien et le bois du plafond, ce qui implique des matériaux de qualité et une finition irréprochable. Et justement, il n’y a qu’à regarder de près le plafond de lattes pour juger de la finition.

Situé sur une rue calme au coeur de la Petite-Patrie,  le projet Les Persiennes est un véritable bijou.